11 eme F.R.A.P.E.

L'airsoft dans l'Aude. Premiére association Audoise d'airsoft solidaire.
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE

Aller en bas 
AuteurMessage
t.Oliva

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Mar 26 Juin - 20:07

Binôme n°5 Oliva (sniper) / Sebastos (spotter)

Il est 13h00 vendredi après-midi, je pars pour Montpellier récupérer mon sniper Oliva (Thierry). J’arrive chez lui à 15h50 et après avoir chargé la voiture et pris un petit café, nous embarquons et décollons vers le col des abeilles … que nous atteindrons finalement vers 19h00 après avoir subis un très bel embouteillage provoqué par l’embrasement intempestif du bus sur l’autoroute.

Bref, nous arrivons à la chapelle ou nous sommes accueillis par une bande de joyeux lurons rassemblés à l’arrière d'un combi VW de dernière génération flambant neuf (nous apprendrons plus tard, qu’il s’agit en fait d’un hélicoptère de transport de troupe). S’en suivent les traditionnelles présentations et le repérage de notre Bounty … et oui Fab, dès le premier instant, mon objectif était de t’avoir en ligne de mire. Nous chargeons à la hâte nos paquetages respectifs dans ce bel hélico et nous envolons aussitôt vers le lieu de bivouac sur lequel nous attendent déjà plusieurs de nos camarades ainsi qu’une grande partie des organisateurs. L’accueil y est là aussi très chaleureux, et on aura besoin de cette chaleur car la nuit s’annonce fraiche.
Nous rencontrons notre hôte, Greg et les quelques autre orga qui l’accompagne puis nous installons notre zone pour la nuit, mettons en condition nos répliques et peaufinons notre emport.

Il commence à se faire tard lorsque l’on nous convoque pour un pot de bienvenue. Après moult boissons rafraîchissantes et quelques discutions avec nos camarades Belette et Groquik, nous décidons qu’il est l’heure pour nous d’aller manger un morceau et de faire dormir les yeux car nous suspectons un départ en pleine nuit. Nous entamons donc une exfiltration furtive du groupe lorsqu’un énergumène attrape ma tête à deux mains et se met en devoir de m’embrasser le crane façon Barthez 1998. Il s’agit en fait d’Alumyx qui m’explique que cela lui portera certainement chance … qu’à cela ne tienne … moi la chance, j’y crois pas trop, mais si ça peut le rassurer, pourquoi pas ?
Minuit, on se couche habillé, on ne sait jamais …

3H00 – un coups de sifflet retentit et nous sort de notre sommeil … et des bras de Morphée par la même occasion.
Le rassemblement pour le briefing et annoncé et nous devons nous y rendre en condition opérationnelle, nous comprenons tout de suite que nous ne reverrons pas notre bivouac avant dimanche.
On nous réexplique certaines règles et subtilités scénaristique puis on nous embarque dans notre hélico de marque Renault modèle : Mégane Alpha en prenant soin de nous bander les yeux. Nous projetons de nous endormir car une voie à la fenêtre nous annonce un trajet d’une heure environ. La turbine commence à cracher son air chaud. Le départ est donné mais vraisemblablement, le trajet prendra plus d’une heure puisque 5 minutes après le départ, une des pales d’un des hélicos de tête se dégonfle inopinément ce qui oblige la colonne à atterrir en rase campagne pendant une vingtaine de minutes.
Nous voilà reparti. Notre pilote semble être un bleu car il ne semble pas avoir l’habitude du pilotage en zone de conflit, nous apprendrons plus tard qu’il vient à peine d’être breveté ce qui ôtera en nous, certains doutes.

5H00 – On nous largue sur notre drop zone. Au sol, nous décidons de faire un rapide point topo en prenant pour repère le relief et les villages environnants. Une chance, Oliva est un vétéran et connais le secteur pour y avoir opéré à plusieurs reprises. Nous sommes au Nord-Ouest du mont Ventoux. Vu l’heure, Oliva décide d’un commun accord avec lui-même d’entreprendre l’ascension … nous commençons par un chemin en pente douce mais lorsque nous arrivons quelques centaines de mètres plus loin à un croisement de piste et de la D974, je vois mon Thierry qui se précipite de l’autre côté et se met à gravir la pente en azimut vers le sommet … bon, les choses sérieuses commencent apparemment. Nous n’avons pas fait 20 mètres que notre progression est stoppée par le bruit de véhicules provenant de la piste que nous venons de traverser … nous aurait-on déjà repéré ? Il semblerait que non, car un hélico orange à pale dégonflé et un autre noir (que nous reconnaissons car il s’agit de celui qui nous a transporter vers notre bivouac) passent sans nous voir … peut être une panne de caméra thermique …

Nous reprenons l’ascension dans la rocaille et les épineux. 1H30 plus tard, nous voici en haut (enfin presque). Nous faisons une pose casse dalle et observation. Personne, on peut continuer vers le sommet direction Est. Arrivé en lisière, nous décidons de descendre en profitant du couvert de la végétation … aaaah ça, je m’en rappellerais de cette végétation. Sur le Ventoux, il faut savoir que deux choses piquent ; le soleil et les buissons … et les buissons, il y en a partout, c’est plus des jambes que j’ai, c’est des champs de fraises tellement elles sont envahi de petits points rouge.
Après quelques hurlements contenu et chutes diverses et variées dans les éboulis … ah oui, je vous l’ai pas dit … sur le Ventoux, il y a aussi beaucoup, beaucoup de cailloux instables … bref, après plusieurs chutes donc, nous arrivons au-dessus d’un chemin. On se pose un instant et je décide de prudemment le traverser pour avoir une meilleur vue … rien, pas une âme qui vive, je retraverse et rejoint mon camarade quand tout à coups, deux jogger arrivent … mais d’où sortent ils ceux-là ??? Ils n’y étaient pas il y a 30 secondes. Une fois les joggers passés, des bruits de moteurs se font entendre … trois quads ce coups-ci, heureusement, il ne s’agit pas de patrouille mais de simples promeneurs qui, involontairement, ont fait monter notre adrénaline et ont échappé à une volée de billes.

Nous sommes à mi pente, il nous faut donc continuer à descendre pour trouver le GR. On trouve une combe et on s’y engouffre, celle-ci devrait nous conduire là où nous devons aller. GROSSE ERREUR, sur le Ventoux, rien ne ressemble plus à une combe qu’une autre combe. Arrivé en bas, ce que nous y trouvons ne ressemble pas à ce que nous devions y trouver, il faut se rendre à l’évidence … nous n’avons pas pris la bonne direction. Heureusement, le GPS est là pour nous remettre sur le droit chemin. Après une paire de kilomètre, nous réussissons à trouver notre GR.

Toujours aucune patrouille, nous commençons à nous demander s’il existe réellement une résistance. Je vous passe les kilomètres suivant qui seront une succession de montées et de descentes ainsi que la rencontre avec un autre binôme.

Nous arrivons à proximité de la zone de tir vers 20H et nous décidons de passer la nuit sur un petit promontoire au-dessus d’un chemin, nous sommes à 700m environ de notre objectif … non, nous ne tirerons pas d’ici, il faut que nous laissions une chance aux autre binômes de remporter le trophée du tir le plus long. Laughing

Réveil 4h45, la nuit a été très fraîche, nous rassemblons nos affaires et nous dirigeons vers notre objectif.
Nous arrivons dans un premier temps à un drapeau que nous confondons avec un drapeau espagnol et qui s’avérera en fait, être un drapeau Allemand :? . Nous nous dirigeons ensuite vers le Nord et tombons sur le drapeau Français au moment même où un 4x4 arrive pour installer les cibles. Nous restons donc un moment à couvert dans les sous-bois, juste le temps pour Greg de nous gratifier d'une magnifique vocalise ayant toutes les sonorités d'un bon vieux rôt des cavernes Laughing
Après un fou rire contenu, tu décidons de contourner la zone apparemment fréquentée pour nous rendre plus à l'Est, vers le drapeau Anglais à proximité duquel doit se trouver notre cible.
Ça y est, la cible est en vue. Un rapide coups d'oeil et le couloir de tir nous apparaît comme un évidence. Un tir à plus de 40m sera impossible. Nous optons donc pour un ensevelissement à 37m de notre objectif. Thierry se faufile donc sous un pin récemment abattu et je complète son camouflage par une accumulation de branchages divers et variés.
Il est 6H00 et mon sniper est à présent invisible. Je recule de 10 mètres et me trouve moi aussi une petite cache fort agréable que j'aménage en vue d'y séjournée 3H00 ... tellement agréable que je m'y endors pendant au moins 3/4 d'heure et me réveil en sursaut alerté par mes propres ronflements Laughing .
Il est maintenant 9H07, dans 3 minutes se sera à Thierry de jouer. Des patrouilles sont sur zone et nous n'osons faire aucun bruit, toute communication se fait grâce à nos radio mais mon laryngo n'est pas à la hauteur et je suis contraint de le débrancher afin de me servir de mon émetteur en direct ... dans la manipulation, je fais malencontreusement bouger une branche ... j'entends une rafale de trois billes passer au dessus de ma position; je me recouche en empoignant doucement mon M4 et en attendant la venu de mes assaillants ... personne ... plus un bruit ... à croire que la patrouille n'est pas curieuse ... 9H10, je donne le signal à Thierry et aussitôt se fait entendre le bruit caractéristique du bolt crachant sa bille suivi presque immédiatement du chtoc de celle-ci sur la cible ... gros soulagement ... au moins la cible est touchée ... Thierry fera "feu" à trois autre reprise.
9H14, fin du créneau de tir. nous sommes toujours caché mais Thierry commence à ressentir une douleur au niveau des bijoux de famille ... en effet, juste avant le tir, il a dut reculer un peu pour épauler confortablement mais une branche mal coupée plantée dans le sol, est venu le bloquer au niveau de l'entre-jambe :?
La patrouille l'a entendu ... mais encore une fois ... aucune réaction; un sanglier ont ils dût penser ?

Il est 9H25, on nous annonce qu'on peut se lever. Ni une ni deux, Thierry saute de sa cache et je m'empresse de le rejoindre avec tout son paquetage. S'en suivent les mesures de distance et le marquage des impacts ... on s'en tire pas trop mal; un impact au coeur, un à la ceinture et deux autre de part et d'autre de la tête. Nous sommes plutôt contant du résultat mais nous sommes aussi persuadé que certains autre joueurs auront mieux fait, ce qui sera confirmé par la suite lors de la remise des prix.

Bref, pour en venir au traditionnel plus et moins.
+ l'accueil extraordinaire
+ le terrain de malade
+ le cuistot et sa paella
+ les rencontres avec des joueurs inconnu jusqu'à ce jour IRL (Dusty, Greg, et TOUS les autre)
+ la fierté d'avoir participé au 1er CTE de l'histoire des CTE (et on est convaincu que l'histoire sera longue)
+ Très bonne logistique (mais à peaufiner tout de même)
+ l’immersion

- le manque d'action (objectifs intermédiaires)
- le manque de personnel pour les patrouilles (on pensait trouver une certaine résistance sur notre parcours et hormis un autre binôme, nous n'avons rencontré personne)
- le fait que les seuls patrouilles rencontrées sur les zone de tir ne soient pas plus "féroce" que des lapins de six semaines. (même si je comprends aussi leur volonté de ne pas nous massacrer après 20km de marche et pour cela je les en remercie)
- la conduite un brin sportive de notre pilote d'hélicoptère ... j'ai bien cru que nous irions dans le décor à plusieurs reprises (on conduit pas comme ça quand on transporte des passagers dont ont à la responsabilité)
- La trop grande quantité de sujet de discutions sur le forum ... on s'y perd un peu.
- l'utilité de larguer les binômes si loin ... Question (même si je m'y attendais puisque Fab s'était mis en devoir de me "soigner" Laughing )
- le manque de vérification des paquetages
- le manque de vérification des puissances


Voila, pour moi ce challenge reste quand même un très, très bon moment et je peux vous assurer que je serai présent l'année prochaine, que se soit en spotter ou en patrouilleur. Maintenant, excusez moi mais il faut que j'aille me faire masser les mollets.

Un gros remerciement à mon Titi. Wink

notre parcours :






https://servimg.com/image_preview.php?i=389&u=10028406
Revenir en haut Aller en bas
http://extremilsim.naturalforum.net/
SWAGGER

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 38
Localisation : lezignan-corbieres

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Mar 26 Juin - 20:12

j aurai aimer en etre l annee prochaine si dieux le veut
Revenir en haut Aller en bas
t.Oliva

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Mer 27 Juin - 16:36

Revenir en haut Aller en bas
http://extremilsim.naturalforum.net/
SWAGGER

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 17/02/2012
Age : 38
Localisation : lezignan-corbieres

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Mer 27 Juin - 18:26

bien jouer
Revenir en haut Aller en bas
T-WING

avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 49
Localisation : COURNANEL 11300

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Mer 27 Juin - 18:35

Je ne suis pas sniper mais ce feedback est parfaitement bien raconter. C'est presque une nouvelle ou un mini roman. Très chouette.
En plus je connais bien le col des abeilles pour y avoir jouer avec mon ancienne équipe chez les SAS (Fab et Greg) peut-être est-ce celui dont vous parlez à un moment... Encore bravo !
Revenir en haut Aller en bas
louping (frederick)

avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 20/05/2012
Localisation : maquens

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Mer 27 Juin - 19:11

oui, belle histoire,cool
Revenir en haut Aller en bas
yoharusame



Messages : 58
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Jeu 28 Juin - 0:32

J'ai encore les mollets qui me font mal.lol
Très bonne op. Surement présent l'année prochaine en sniper et non spotter.
Revenir en haut Aller en bas
t.Oliva

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Jeu 28 Juin - 13:36

Revenir en haut Aller en bas
http://extremilsim.naturalforum.net/
T-WING

avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 49
Localisation : COURNANEL 11300

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Jeu 28 Juin - 18:12

Pas de doute c'est bien les chez les SAS (Sud Air Soft).
Leur terrain est terrible, des casemates en bois, des forts, une bergerie avec des murets de défence, c'est la que j'ai fait mes premières mini OP !
Revenir en haut Aller en bas
t.Oliva

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Jeu 28 Juin - 18:46

T-WING (le Palombien) a écrit:
Pas de doute c'est bien les chez les SAS (Sud Air Soft).
Leur terrain est terrible, des casemates en bois, des forts, une bergerie avec des murets de défence, c'est la que j'ai fait mes premières mini OP !


si tu regardes la photo sat tu comprendras que pour cette OP leur terrain a été multiplié par 12
Revenir en haut Aller en bas
http://extremilsim.naturalforum.net/
T-WING

avatar

Messages : 973
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 49
Localisation : COURNANEL 11300

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Jeu 28 Juin - 19:18

J'avais compris !
Revenir en haut Aller en bas
t.Oliva

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   Mer 4 Juil - 20:01

Revenir en haut Aller en bas
http://extremilsim.naturalforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHEYENNE TACTICAL EVENT 2012 ‹ FEEDBACK CTE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solar Event 2012 : 15 et 16 juin
» [Spoilers] WWE Main Event du 14/11/2012
» Qualification JO 2012
» suisse normande le raid 12/13 mai 2012
» De nouvelles rames de Tram pour 2011-2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
11 eme F.R.A.P.E. :: L'Airsoft :: Le coin du Sniper-
Sauter vers: